Pédophilie: 146 enfants protégés

Europol a conclu, le 2 mars 2022 une vaste opération internationale contre la possession et la distribution de matériel pédophile en ligne, qui a été menée en parallèle dans 13 pays. Le processus lancé en octobre 2019 après qu’un fournisseur a appris qu’une plate-forme était utilisée pour partager en ligne des images d’abus sexuels sur des enfants a permis de détecter plus de 90 000 comptes en ligne et d’identifier plus de 100 suspects dans différents États de l’Union européenne. L’opération « Heketara » assure en outre, la protection de 146 enfants dans le monde.

Europol a soutenu une enquête internationale portant sur des dizaines de milliers de comptes possédant, et partageant du matériel pédopornographique en ligne. L’opération, dirigée le département des affaires intérieures (Te Tari Taiwhenua en Maori), situé à Wellington en Nouvelle-Zélande a jusqu’à présent « impliqué les autorités répressives d’Australie, d’Autriche, du Canada, de Croatie, d’Espagne, de Grèce, de Hongrie, de Slovénie, de la République tchèque, du Royaume-Uni et des États-Unis ».

Tout commençait après qu’un fournisseur de services en ligne tombait sur des visions insoutenables. Un grand nombre de délinquants utilisaient ladite plateforme en Cloud pour échanger des images d’abus d’enfants particulièrement dérangeantes. Notamment des images abominables montrant des actes sadiques d’abus sexuels sur des nourrissons et des enfants. « L’examen des informations a conduit à la découverte de 32 Go de fichiers, ce qui équivaut approximativement à 90 minutes de données de flux vidéo », appuie l’agence européenne. À ce jour, l’enquête internationale a conduit à l’ouverture de 836 dossiers au niveau international, à l’arrestation de 46 personnes en Nouvelle-Zélande, à l’identification de plus de 100 suspects dans l’Union Européenne et à la protection de 136 enfants dans le monde.

Lorsque les agents néo-zélandais ont eu connaissance des faits, ils ont commencé leurs investigations et ont recoupé les renseignements. Ils ont immédiatement détecté que l’un des prévenus avait téléchargé une vidéo particulièrement dure dans laquelle ils torturaient un bébé de quelques mois seulement. (Crédits : capture d’écran/Policía Nacional/Europol)

Dans deux des cas, en Autriche et en Hongrie, les suspects étaient des délinquants qui abusaient de leurs propres enfants, de six et huit ans. En Autriche, la distribution de pédopornographie est passible d’une peine de prison jusques et y compris dix ans, et l’acquisition comme la possession d’une condamnation de deux ans maximum. « Chaque production de pédopornographie est précédée par l’abus sexuel d’un enfant. Celui-ci est menacé d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans », expliquait l’Office fédéral de la police criminelle autrichien.

Trois arrestations en Espagne

La police nationale espagnole a arrêté trois personnes, deux à Madrid et une à Tenerife. L’une des personnes arrêtées à Madrid, hors mis la possession de matériel pédopornographique conséquent, possédait des enregistrements vidéos de femmes dans des poses sexuelles, sans leur consentement. Il les aurait transmises à des tiers. Un autre des personnes interpellé a remis un téléphone portable cassé, comptant sur la crédulité des forces de l’ordre. Le second individu arrêté à Madrid avait déjà un casier pour des actes similaires en 2015 et 2016. Il avait été signalé pour avoir utilisé une application de messagerie instantanée pour diffuser de la pédopornographie.

Les services de Police de différents pays et continents ont participé à la réussite de cette opération d’envergure internationale. (Crédits : capture d’écran/Policía Nacional/Europol)

Le troisième essayait de détruite le terminal téléphonique, alors que les policiers entraient chez lui. De plus, l’individu dont le domicile a fait l’objet d’une perquisition a été mis en détention préventive. Les agents ont découvert des enregistrements d’inconnus dans la rue, ainsi que de voisins dans l’immeuble d’en face, sans leur consentement. Ils ont également trouvé des images dénudées d’une femme qui s’est avérée être son ex-partenaire, laquelle a déclaré par la suite qu’elle n’avait jamais su qu’elle avait été enregistrée. Un grand nombre d’enquêtes sont toujours en cours dans l’Union Européenne.

Elise Dardut

Épicurienne, je reste une jeune femme à l’aise dans son corps et dans sa tête. Je pense par moi-même, j’agis par moi-même, j’entends les conseils et n’écoute que mon intuition. « Le jour où l’homme aura la malice, la finesse et la subtilité de la femme, il sera le roi du monde… mais ce n’est pas pour demain », me chantait mon grand-père. Il m’a appris que « les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse. » (Coco Chanel) Depuis, je m’évertue, pour qui veut bien entendre et écouter, à distiller des graines ici et là, au gré du vent. Un proverbe indien explique que « si vous enseignez à un homme, vous enseignez à une personne. Si vous enseignez à une femme, vous enseignez à toute la famille » Il est temps d’inverser les rôles et admettre l’équité, non ?

4 réflexions sur “Pédophilie: 146 enfants protégés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.