Un vaccin contre… une gâterie

Non, ce n’est pas une affabulation ni un jeu de mots ni voire une contrepèterie, ceci est la vraie campagne de publicité déguisée d’un club suisse, pour soi-disant inciter à la vaccination contre le SARS-CoV-2. L’offre suggérée avait cours jusqu’au 30 novembre 2021, le club en question octroyait cette prestation pour remercier les individus vaccinés de contribuer à la reprise d’une vie normale. Celui-là même qui avait défrayé la chronique en ouvrant aux hommes le concept d’un café-pipe.

C’est une véritable information qui a de quoi surprendre, un doux euphémisme. La maison close, qui se définit comme « le plus grand club érotique de Genève », accordait aux hommes vaccinés une fellation gratuite. Il fallait, pour cela, avoir reçu la deuxième dose dans les trois derniers jours. La proposition était valable jusqu’au 30 novembre. « Pour remercier les personnes vaccinées de contribuer à la reprise d’une vie normale, le Delicious offre à chaque personne vaccinée de moins de 3 jours une pipe, sur présentation d’un justificatif », annonçait fièrement l’établissement.

Sans doute le plus ancien métier du monde dit-on, car la prostitution était sacrée à Babylone, les jeunes filles y vendaient leurs charmes pour la déesse Ishtar. Le roi Josias abolissait cet acte, en 640 av. J.-C.. À Athènes les maisons closes se nomment des dictérions. Elles étaient sous la protection de Venus. (Crédits : ConstantLorelai/Pixabay)

Pour mieux comprendre, un texte juridique fédéral autorise, ou tolère, le travail du sexe en Suisse. Afin d’encadrer ce métier peu commun, Genève s’est dotée en décembre 2009 d’une loi qui vise à garantir la liberté d’action des personnes qui se prostituent. En l’état qu’« elles ne sont pas victimes de la traite d’êtres humains, de menaces, de violences, de pressions ou d’usure ou que l’on ne profite pas de leur détresse ou dépendance pour les déterminer à se livrer à un acte sexuel ou d’ordre sexuel ». Mais également à assurer la mise en œuvre de mesures de prévention, de promotion de la santé et de réorientation professionnelle, sans oublier la limitation des troubles à l’ordre, et à la tranquillité publique. La Loi concerne :

  • La prostitution sur le domaine public
  • La prostitution de salon
  • La prostitution d’escorte

Le club Delicious ne semble présenter des prestations qu’à destination des hommes, car dotés de pénis. Comme le rapporte Watson, l’établissement avait déjà fait parler de lui en 2018 en proposant le… « café pipe ». Pour 80 francs suisses, soit environ 76 euros, on vous sert un café à déguster en même temps qu’une hôtesse effectue une fellation. « Le café est un moment privilégié et rapide. Des études ont démontré que les hommes étaient plus performants au travail après avoir été satisfaits durant la matinée », assurait Bradley Charvet en 2016 au quotidien Le Matin. Le club n’érigeait aucune communication envers la gent féminine. Est-ce parce que les femmes, n’aimant pas le goût, évitent de boire du café, selon l’étude menée et publiée par la revue Food and Nutrition sciences. La Suisse est décidément un pays pas comme les autres.

Fidel Plume

Équilibriste des mots, j'aime à penser qu'il existe un trésor au pied de chaque arc-en-ciel. Un sourire éclaire la journée de la personne qui le reçoit. Elizabeth Goudge disait : « La gratitude va de pair avec l'humilité comme la santé avec l'équilibre. »

3 réflexions sur “Un vaccin contre… une gâterie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.