lundi, mars 4, 2024
International

Paysages de ruines en Syrie et en Turquie, avec plusieurs milliers de blessés et de très nombreuses personnes décédées

Sur l’échelle ouverte de Richter, le séisme qui a frappé lundi 6 février 2023 la Turquie et la Syrie s’affiche à 7,8. Depuis les secousses se sont répétées tout au long de la faille située sur le continent européen. Plusieurs facteurs accumulés peuvent expliquer les conséquences désastreuses. L’heure du déclenchement, la localisation, sa profondeur, une certaine quiétude depuis deux siècles, et des immeubles mal construits sont autant de combinaisons dévastatrices pour les populations touchées.

Le décompte macabre fait la une de chaque média, qu’il soit sur papier, radio, télévisé ou sur l’internet. Puis, l’accumulation des reportages montre que l’humanité existe encore, en envoyant ou proposant des aides sous toutes ses formes venant des quatre coins de la planète. Le tremblement de terre de magnitude 7, 8 a frappé la Turquie et la Syrie voisine tôt lundi, à 4 h 17 (2 h 17, heure française). Des milliers de bâtiments, immeubles résidentiels, des hôpitaux sont détruits et laissant des milliers de personnes blessées ou sans-abri. L’inquiétude grandit chez les survivants avec le froid de l’hiver.

La population syrienne porte les stigmates de douze années de conflits. « Assaillies par les conflits, les pénuries alimentaires, l’effondrement économique et une récente épidémie de choléra, les infrastructures nationales du pays sont en crise depuis des années, à peine capables de soutenir la population fatiguée par la guerre », argue The Guardian.

La difficulté des recherches est à la hauteur des points d’impact des séismes. L’épicentre de valeur 7, 8 à une profondeur de 17,925 km proche de Gazantiep dans la province du même nom, suivi dix minutes plus tard par une secousse de 6.7 à une profondeur de 14,497 km. La répétition des secousses de moindres ampleurs, mais conséquentes n’a cessé de fragiliser les infrastructures déjà touchées.

Carte de l'USGS montrant les différentes localisations et grandeurs des séismes
Les points montrant des séismes supérieurs à 4 sur l’échelle ouverte de Richter sont nombreux. Au moins 23 millions de personnes sont touchées directement et indirectement par la destruction de bâtiments dans le sud de la Turquie et le nord-ouest de la Syrie. Soit, en comparaison plus d’un tiers de la population française. (Crédits : USGS)

Les infrastructures autoroutières du sud de la Turquie sont gravement endommagées. Le seul couloir d’aide internationale, le poste-frontière de Bab al-Hawa, qui relie la Turquie à la Syrie est touché. En place depuis 2014, il permet l’acheminement de l’aide internationale à la population syrienne des zones contrôlées par les rebelles et les jihadistes. Il relie les autoroutes syrienne M45 et turque D827, entre les villes d’İskenderun et d’Idlib, et est connu pour ses longues files de camions et de bus, c’est un poste névralgique la frontière syro-turque. Les secours proviennent de tous les pays sur le globe, comme les sapeurs-sauveteurs de l’USCII de Nogent-le-Rotrou.

La Papouasie indonésienne secouée par 279 séismes en 48 heures

Le 2 janvier 2023, la Papouasie indonésienne était atteinte 279 fois en 48 heures. Cependant cela n’a rien à voir avec le mégaséisme de magnitude 9,3 suivi d’un tsunami du 26 décembre 2004. Il avait occasionné près de 228 000 morts. Les Indonésiens sont depuis pris de panique dès que la terre tremble sur l’une des 17 000 îles de leur archipel situé sur la « ceinture de feu ».

Une catastrophe similaire est-elle possible en France ?

La probabilité n’est pas nulle, pour autant chaque année environ 600 séismes se produisent en France. Seulement une quinzaine sont ressentis par la population. Le HuffingtonPost recensait dans un article les dix plus gros séismes survenus depuis 1900. Mais c’est l’Alsace qui tremblait le 10 septembre 2022. Un séisme de magnitude 4,8 dont l’épicentre était localisé à la frontière franco-suisse, selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass). Aujourd’hui, le 8 février 2023 jusqu’à 17 h 21, 34 secousses se sont produites sur l’hexagone selon Renass, dont une mesurée à 2.4 près de Cannes.

Elise Dardut

Épicurienne, je reste une jeune femme à l’aise dans son corps et dans sa tête. Je pense par moi-même, j’agis par moi-même, j’entends les conseils et n’écoute que mon intuition. « Le jour où l’homme aura la malice, la finesse et la subtilité de la femme, il sera le roi du monde… mais ce n’est pas pour demain », me chantait mon grand-père. Il m’a appris que « les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse. » (Coco Chanel) Depuis, je m’évertue, pour qui veut bien entendre et écouter, à distiller des graines ici et là, au gré du vent. Un proverbe indien explique que « si vous enseignez à un homme, vous enseignez à une personne. Si vous enseignez à une femme, vous enseignez à toute la famille » Il est temps d’inverser les rôles et admettre l’équité, non ?

Une réflexion sur “Paysages de ruines en Syrie et en Turquie, avec plusieurs milliers de blessés et de très nombreuses personnes décédées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *