Allons vivre et danser !

Qui ne rêve pas à l’heure actuelle d’aller danser sous une boule à facette. Puis, sortant à l’aube du club, grâce à Vénus, déesse de l’amour, vous grimpez, accompagné dans votre Twingo direction l’océan… quand vous tombez nez à nez avec les « Poulets » ! Savez-vous d’où leur provient ce sobriquet ? Venez, je vous emmène en périple, à travers l’histoire des noms et des objets qui nous entourent !

La boule à facette est pour les moins de vingt ans une chose inconnue que les vieux se remémorent. Elle est évoquée lors des soirées trépidantes, en y allant du « C’était mieux avant ! ». Sérieusement, vous avez juste perdu une partie de votre insouciance qui caractérise les jeunes années. Tandis que les 2003 vous invectiveraient de la sorte : « Y a que des schlags et des dalleux dans cette boite ! – Mais grave ! On se natchave ! ». Bref… « Ne vous en déplaise, éployer vos ailes ! Nous partons au début du siècle dernier. » Alors que l’ampoule électrique fut l’invention de Thomas Edison, en 1879, peu de temps est nécessaire pour en tirer parti. Une demande de brevet est déposée par un ingénieur américain, Louis Woeste en 1917. L’homme vivant à Cincinnati promeut l’innovation sous le nom de « Myriad Reflector ».

La plus grosse boule à facettes fut installée en 2014 lors du festival de l’île de Wight, son diamètre mesurait 10, 33 m. (Crédits : Justin Vogt/Pixabay)

Deux décennies plus tôt, la « mirror ball » (à ne pas confondre avec le 5e album de Neil Young) est mentionnée dans « The Electrical Worker ». La publication d’un syndicat d’électriciens du Massachusetts raconte le « dispositif lumineux spectaculaire » du bal annuel organisé au Roughaus Hall, à Charlestown. « Les initiales du groupe, N.B.E.W, étaient illuminées par des lampes incandescentes […] et une autre lampe clignotait vers une mirror ball. » Le premier avènement d’une boule à facette s’effectue au cinéma, grâce au film « Berlin, symphonie d’une grande ville » en 1927. Puis à la fin des années 50, elle apparaît dans le film américain « Certains l’aiment chaud ». Elle s’impose en incontournable du disco, allant jusqu’à faire partie des éléments notables de ce mode de vie, au même titre que les pantalons « pattes d’éléphant ». Elle connaît son heure de gloire dans les années 70 et 80 avec ABBA (Dancing Queen), Barry White (Let The Music Play), Boney-M (Rasputin), Boys Town Gang (Can’t take my eyes off you). Puis remise au goût du jour avec Donna Summer (Hot Stuff) et la version de KygoMusic (la boule à facettes arrive à 1 m 41 secondes), quand au tube de Gloria Gaynor, il est devenu un symbole depuis un certain 12 juillet 1998

Vénus ou la lumière

La planète Vénus est connue de tous, et pourtant. Elle est la deuxième du Système solaire par ordre d’éloignement, et sixième plus grosse (tant par sa masse que son diamètre). Si la plupart d’entre nous le désignent « Étoile du berger », Vénus est la déesse de l’amour, de la séduction, et de la beauté féminine dans la mythologie romaine. Néanmoins, saviez-vous qu’elle possédait également la dénomination de « Lucifer » ? Surprenant, en effet ! Lucifer signifie en latin « qui apporte la lumière » de « lux » (lumière) » et « ferre » (porter). Car dans l’astre du matin, qui n’est autre que Vénus précède le soleil. Elle annonce la venue de la splendeur de l’aurore, permettant au pâtre de trouver et guider son troupeau. Différents outils proposent une vision, plus ou moins abordable, de la voie lactée et complémentaire des observations traditionnelles. Ainsi, plusieurs logiciels ou applications sont accessibles tels SkyView, Stellarium, Celestia

Vénus est au plus près de la constellation du Taureau. Cette dernière est traversée par le soleil entre le 14 mai et le 22 juin. Au-dessus se positionne Mercure, la Lune quant à elle est située, sur l’instantanée, entre les cornes, tandis que le soleil est l’étoile la plus prégnante et brillante. (Crédits : SkyView)

À bord de la twingo

La production de la twingo, reconnaissable à son avant et ses phares en forme de tête de grenouille, est stoppée le 27 janvier 2021. Du projet X-06 à sa première commercialisation, un accouchement de 33 mois, pour succéder sa grande sœur, la « 4 L ». La fabrication effectuait sur une chaîne de robot automatisé à 86 % raconte Génération Twingo sur leur site. En effet, Renault cherchait à trouver une remplaçante à sa célèbre Renault 4. Cette dernière, construite des années 1961 à 1992, voyait le nombre de véhicules vendu à plus de 8 millions d’exemplaires. Elle est la trente-quatrième voiture la plus distribuée au monde, et quatrième Française. Le classement des automobiles les plus commercialisées de l’Histoire s’affiche sur le site Auto-Moto, dont quatre Françaises sur trente-quatre :

  • 19e, Renault Clio, 15, 5 immatriculations depuis 1991
  • 32e, Citroën 2CV, 9 millions d’immatriculations entre 1948 et 1990
  • 33e, Peugeot 206, 8, 4 millions d’immatriculations entre 1998 et 2013
  • 34e, Renault 4, 8, 2 millions d’immatriculations entre 1961 et 1992
Génération Twingo, organise des rassemblements annuels entre passionnés, raconte Ouest-France. (Crédits : DR)

Rappelez-vous du slogan : « Twingo, à vous d’inventer la vie qui va avec ». Sa production s’est arrêtée après 28 années de bons et loyaux services, la twingo n’est plus. Un peu plus de 2, 6 millions d’immatriculations au compteur, mais connaissez-vous l’origine de son nom ? Décomposons pour mieux comprendre. Trois groupes de deux lettres pris à travers des pas de danse, à savoir, le TWist, le swINg et le tanGO constituent son patronyme. Elle figure treizième des voitures les plus volées en France en 2020.

Eh bien mon cochon !

Cette formule tend à souligner un constat réprobateur, voire laudateur, qui s’adresse à l’être humain. Cochon était aussi le surnom des policiers américains dans les années 70, décennies où le titre phare « Y.M.C.A. » des Village People sortait. Ainsi dans diverses contrées, femmes et hommes en uniforme portent des sobriquets divers et variés. Au Royaume-Uni, ils sont les sauterelles ou en anglais « grasshopper ». Cela fait référence au « squealer » à la personne qui communiquait des informations, communément « indic » comme Huggy-les-bons-tuyaux dans « Starsky et Hutch ». Ce terme provient de l’argot pour signifier « Grass » une herbe qui donne un tuyau au « copper », cuivre ou « flic ». Cela suffit à déclencher un surnom. Au pays d’Angela Merkel, ils sont appelés des taureaux. Au XVIIIe siècle, la force policière assurant l’ordre public était baptisée « Bohler », « Landbohwler » ou « Landpuller ». Les différentes formules trouvent leur origine dans le mot« Bol ». Cette locution est néerlandaise et signifie « tête » ou « personne intelligente ». Donc un « bohler », ou taureau est quelqu’un qui a un cerveau et agit avec sagesse, CQFD.

Le 1er mai 1929 à Paris, un homme fouillé par un policier. (Crédits : Agence Meurisse/Gallica/BNF)

En France, le terme « Poulet » est issu en partie de l’histoire de France. L’épisode de la commune en 1871, détruit de nombreux édifices publics dont la préfecture de Police, fondée sous Napoléon 1er. Le maire de Paris, Jules Ferry, met à disposition la caserne de l’île de la citée. Sauf qu’à cet emplacement se trouvait un ancien marché aux volailles. Il n’en faut pas plus pour que les Parisiens s’emparent et affublent les personnes en bleu dudit sobriquet. Une phrase passée à la postérité fut celle d’Yvonne de Gaulle, épouse du président et général. Suite à l’attentat du petit Clamart, elle s’exprimait « J’espère que les poulets n’ont rien eu ! » La première dame de France ne parlait en rien des forces de l’ordre chargé de la protection présidentielle, mais des volailles achetées chez Fauchon et placées dans le coffre, criblé de balles.

Fidel Plume

Équilibriste des mots, j'aime à penser qu'il existe un trésor au pied de chaque arc-en-ciel. Un sourire éclaire la journée de la personne qui le reçoit. Elizabeth Goudge disait : « La gratitude va de pair avec l'humilité comme la santé avec l'équilibre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.