Quand l’avion à du plomb dans l’aile

Deux sociétés, Air Calédonie et Swissport en proie à des agressions informatiques, voient leurs systèmes d’information momentanément hors d’usage. La mésaventure qu’elles subissent semble, selon les compagnies, en voie de résolution. Néanmoins, cela impacte un secteur déjà fragilisé par les différentes mesures de confinements sur la planète, entre autres. Le prestataire de services Swissport infecté par un rançongiciel est l’énième entité suisse venant allonger la liste outre-Alpes des victimes de ransomware.

Dans un domaine touché de plein fouet par le SARS-CoV-2 en 2020, avec 4,8 millions d’euros de pertes mensuelles pour AirCalin, et 8,4 millions en 2020 pour Air Calédonie, l’infection est une nouvelle épreuve. « Le fonctionnement interne d’Air Calédonie est fortement perturbé en saison d’une cyberattaque en cours », expliquait jeudi 3 février 2022 la compagnie aérienne. Le service informatique impacté, le centre d’appel hors d’usage, la billetterie accuse du retard, la raison à tout ceci, un accès aux outils limité. Le contact téléphonique est rompu, alors que le site internet reste fonctionnel. La compagnie invite toutes personnes désireuses d’acheter un billet, de reporter leur opération. « Afin que les personnes qui ont des urgences puissent être servies en priorité », précise la compagnie.

« Jeudi vers 6 h, une attaque de ransomware a eu lieu […] Plusieurs serveurs ont été touchés, ce qui a entraîné l’indisponibilité temporaire de certains systèmes. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour résoudre ce problème informatique le plus rapidement possible […] », écrivait l’entreprise. (Crédits : Outremers360)

L’infrastructure informatique de l’entreprise zurichoise a été touchée par des codes malveillants jeudi matin 3 février 2022. « Le problème a été immédiatement identifié et contenu par les techniciens de la société », a indiqué un porte-parole. La compagnie suisse a subi une infection de type ransomware, ses systèmes d’information sont en train d’être rétablis. Swissport tente de limiter l’impact de cette intrusion sur l’activité aéroportuaire. « L’entreprise est en mesure d’assurer ses prestations aux compagnies aériennes, mais des retards peuvent survenir », averti le porte-parole. Les cyberattaques contre des entreprises helvétiques se sont démultipliées en 2021. L’année débute à peine que le groupe industriel Chemie + Papier Holding (CPH), Emil Frey ainsi que le distributeur de médicaments et exploitant de pharmacies Zur Rose subissaient des attaques de leurs systèmes.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

4 réflexions sur “Quand l’avion à du plomb dans l’aile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.