La police espagnole tacle le trafic de drogue chez elle

En deux jours la Guardia Civil annonce avoir arrêté trois personnes soupçonnées de cultiver sur 67 hectares de marijuana. Puis elle désarticule la logistique du trafic de drogue sur la Costa Dorada avec 51 individus détenus et plus de dix tonnes de haschisch et dix « narco bateaux » ont été saisis. Le matériel confisqué a une valeur d’environ 30 millions d’euros. Les opérations Maius et Drift ont permis le démantèlement de deux organisations criminelles dédiées a la contrebande sur la Costa Dorada.

Le 13 avril 2022, la Guardia Civil, dans le cadre d’une opération conjointe avec la police régionale de Navarre, a détricoté la plus grande plantation en Europe de haschisch. L’opération a conduit à l’arrestation de trois personnes en Navarre quand une enquête est diligentée pour deux individus au Pays basque. Les chiffres sont à dimension industrielle, car 415 000 plants ont été détruits, dont la valeur marchande aurait pu être vendue pour 30 millions d’euros pour être transformée en CBD (cannabidiol) et autres dérivés. Puis, l’ensemble une fois transformé pouvait atteindre les 100 millions d’euros sur le marché.

Un hectare équivaut à 10 000 m2, les proportions du terrain du Camp Nou sont de 105 m sur 68, une piscine olympique mesure 50 par 25 m. Soit pour le premier 7140 m2, et 1250 pour le bassin olympique. La comparaison est donc de près de 94 (93,84) terrains de football barcelonais et 536 bassin olympique. (Crédits : Guardia Civil)

L’enquête débutait au milieu de l’année 2021, lorsqu’un agent émettait un doute sur la légalité d’une grande culture de chanvre. L’investissement économique que l’exploitant avait réalisé, ainsi que la destination de la Suisse ou l’Italie, pays connus pour leur transformation vers la fabrication de produits dérivés du CBD (interdit en Espagne) ont éveillé des soupçons. À ce moment-là, les deux entités policières commençaient les investigations dans les villes d’Artajona et d’Olite. Communes où elles ont trouvé onze plantations de chanvre avec quelque 415 000 plants pour une superficie de 67 hectares.

Lors de la fouille de l’entrepôt, 23 000 autres plants, en train de sécher, ont été saisis. Le poids total mesuré est de 50 740 kilos, selon la Guardia Civil.

Maius et Drift

Le 14 avril 2022, la Guardia Civil, communiquait cette fois sur l’opération Maius qui a pris fin le 30 mars 2022. Le démantèlement d’organisations criminelles consacrées au trafic de drogue à Tarragone, qui fournissaient services, et logistique pour l’introduction de haschisch sur la Costa Dorada. La société de service œuvrait dans le delta de l’Ebre. Leur prestation faciliter la mise à l’eau de narco bateaux, et besoins aux institutions pour amener le produit sur la côte de Tarragone (carburant, de la nourriture, du stockage, logement aux équipages). Ils allaient également jusqu’à proposer un service de sécurité pour ne pas être repérés par les forces de police durant les travaux préparatoires ou lors des expéditions elles-mêmes.

L’opération Drift s’est achevée mardi 12 avril avec l’arrestation de 30 personnes à Alicante, Tarragone, Barcelone, Murcie et aux Baléares et de deux en France. L’organisation a acquis ses bateaux en Galice et au Portugal. Après les avoir transportés en Catalogne, ils les ont élaborés dans leur propre atelier situé à Cambrils. (Crédits : Guardia Civil)

L’intervention a permis la saisie de 5 bateaux d’une valeur de 900 000 euros et plus de 5 700 kg de haschisch, d’une valeur de plus de 19 millions d’euros, ont été confisqués. L’identité des auteurs d’autres confiscations de marijuana de près de quatre tonnes, qui avaient été effectuées précédemment à Vinaroz et en France, a été clarifiée, explique la Guardia Civil.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.