mardi, mars 5, 2024
Société

Le département de la Seine-Maritime touché par une cyberattaque

Durant le mois de juillet, le département d’Indre-et-Loire subissait une attaque informatique, dont les désagréments ont duré que deux mois soulignait l’entité. Ce lundi 10 octobre 2022, c’est le département de Seine-Maritime qui est sous le joug d’une attaque. Il est à l’heure actuelle impossible de déterminer l’ampleur des dommages. Quelques jours auparavant, la mairie de Caen, des Mureaux était attaquée, ainsi que la divulgation de 11,7 Go de données du CHSF, alors que nous sommes dans le Cybermois.

Lors d’une conférence de presse ce lundi, le président du Département de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger assure que « nous pouvons considérer que c’est une cyberattaque d’ampleur ». Les premiers indices révélant l’attaque ont été repérés samedi 8 octobre. En cause l’utilisation d’un outil informatique en mode dégradé. Le service en charge de la sécurité des systèmes d’information seinomarins a décidé de couper tout accès aux réseaux. Le but de cette manœuvre était d’isoler les données, de sanctuariser la collectivité.

Il est encore impossible de connaître l’étendue des dégâts, ni si une fuite de données personnelles eut lieu. « Il faut des compétences élevées pour cette attaque, ce n’est pas un virus classique », expliquait David Mercier, directeur général des services. (Crédits : Département Seine-Maritime)

La durée des désagréments ne peut être connue. Si certaines victimes subissent durant plus de deux ans les conséquences, d’autres comme le département d’Indre-et-Loire ont eu plus de chance. « […] huit semaines de perturbations alors que certaines ont mis plus d’un an à retrouver un fonctionnement normal », conclut Boris Courbaron, directeur général des services du département.

« Le risque “0” n’existe pas », rappelait Bertrand Bellanger. Le président précisait que le budget consacré chaque année à la sécurité informatique du Département est en constante augmentation, pour atteindre 500 000 €. « On fera des retours d’expériences ensuite, mais on n’a pas de vulnérabilité béante », confirme David Mercier. Des renforts d’entreprises extérieures, de l’ANSSI, agence nationale spécialisée, ont été contactés pour faire face à la situation, et agir dans la même direction que les 70 agents locaux de la direction du numérique.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

2 réflexions sur “Le département de la Seine-Maritime touché par une cyberattaque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *