Le groupe Caisse Centrale de Réassurance serait confronté à un incident informatique

L’entité Caisse Centrale de Réassurance (CCR) semble, semble, en ce lundi 4 juillet, avoir arrêté plusieurs services produits par son système d’information, à commencer par son site Web. Selon « plusieurs sources concordantes » explique LeMagIt, l’organisation serait confrontée à une attaque informatique dans lequel est impliqué un logiciel malveillant de chiffrement. Ce qui laisserait penser à une attaque par codes malveillants de type ransomware. Le groupe n’a effectué aucune communication à ce sujet.

Le site internet de la caisse centrale de réassurance n’est plus accessible depuis hier, il semble être mis en quarantaine. Selon LeMagIt, l’incident informatique aurait eu lieu au sein d’un système d’information, avec le déclenchement d’un maliciel dont le but est le chiffrement des données. Le groupe CCR est un réassureur public offrant une couverture contre les catastrophes naturelles depuis 1982. Il est classé parmi les 25 premiers réassureurs au monde.

Impossible d’accéder au site WEB. Le groupe n’a publié qu’un seul tweet le 4 juillet 2022, annonçant que jeudi de 14 h à 15 h 30, Thierry Cohignac, directeur adjoint des réassurances et fonds publics chez CCR, participera à une conférence lors de l’événement « Les assises du » qui se déroulera les 7 et 8 juillet 2022 à STATION F.

Crée en 1946, la caisse centrale de réassurance (CCR) est une entreprise publique détenue intégralement par l’État français. La mission consiste à réassurer ce qui ne l’est pas par le marché. C’est-à-dire les risques de guerre, risques nucléaires, catastrophes naturelles, les dommages matériels dus à des attentats et actes de terrorisme. Depuis 1992, elle est une société anonyme. Ce fait assure à « garantir à ses partenaires des collaborations pérennes et solides ». En 2007, le groupe a créé la filiale CCR Re dédiée aux activités de réassurance de marché.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “Le groupe Caisse Centrale de Réassurance serait confronté à un incident informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.