Les services de treize centres de santé dont trois hôpitaux catalans paralysés par une attaque informatique

Une attaque informatique rendait inopérants les différents services de centre de santé espagnols. Au sein des treize établissements, trois hôpitaux Moisès Broggi, Dos de Maig et Creu Roja de L’Hospitalet. L’incident se produisait aux premières heures de vendredi 7 octobre 2022. L’ensemble fait partie intégrante du Consorci Sanitari Integral (CSI). Selon le ministère de la Santé, les professionnels hospitaliers de chaque centre concerné continuent à s’occuper des urgences, et de l’ensemble des tâches qu’ils peuvent effectuer sans ordinateur, en attendant que l’incident soit résolu.

Le consortium public CSI compte l’hôpital barcelonais Dos de Maig, Moisès Broggi situé à Sant Joan Despí et l’hôpital général de L’Hospitalet. Toutes les interventions comme l’accès aux dossiers médicaux, l’envoi de courriels, la saisie de données n’ont pu être effectuées. Tant et si bien que de nombreuses visites ont été purement et simplement reportées.

En décembre 2021, la Generalitat subissait l’une des cyberattaques les plus importantes contre ses systèmes d’information, causant, entre autres, des problèmes dans le système informatique La Meva Salut, qui permet l’accès numérique au système de santé. (Crédits : DR)

Le ministre espagnol de la Santé, Josep Maria Argimon i Pallàs, admettait, lors d’une visite, la gravité de l’incident. « C’est une attaque qui est importante, mais nous travaillons et nous espérons inverser la tendance le plus rapidement possible pour continuer à fournir des soins », a-t-il déclaré.

Está garantizada la atención urgente y los profesionales también pueden pasar visita, aunque sin ordenadores

Portavoces del CSI

Les Mossos enquêtent auprès des trois hôpitaux dont les conséquences subies seraient causées par un ransomware, sans en dévoiler davantage. « Nous sommes en train d’évaluer les effets, bien que les soins urgents soient garantis et que les professionnels puissent également s’y rendre, mais sans pouvoir utiliser les ordinateurs pour quoi que ce soit », a déclaré le CSI. Les techniciens informatiques du Consortium et les professionnels de l’Agence catalane de cybersécurité conjointement avec l’ANSSI espagnole sont à pied d’œuvre.

L’hôpital Moisès Broggi avait déjà été touché en septembre 2020 par une cyberattaque visant à l’extorsion, qui avait affecté des systèmes tels que la téléphonie, la messagerie et la radiologie. (Crédits : TVE)

Outre les trois hôpitaux, l’attaque a également touché trois centres de soins primaires. Le CAP Sagrada Família à Barcelone, le CAP Torrassa et le CAP Collblanc, à L’Hospitalet de Llobregat. Sans oublier le centre de soins spécialisés Cornellà de Llobregat, le CAE Sant Feliu de Llobregat, l’hôpital Sociosanitari de l’Hospitalet, le CAE Ronda la Torrassa, et la résidence Francisco Padilla sont également concernés. Rien qu’en 2020, la Generalitat a subi, selon les informations fournies par l’administration espagnole au quotidien El País « 800 millions de cyberattaques et 1 000 incidents ayant entraîné l’intervention de l’Agence catalane de cybersécurité ».

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *