Cybersécurité: attaque et riposte en Espagne

La mairie de catalane de Caldes de Montbui travaille à la restauration du système informatique municipal après la cyberattaque subie le week-end du 1er mai 2022. La commune expliquait dans un communiqué, avoir activé les protocoles et outils de protection de ses serveurs, étape essentielle avant le rétablissement de la gestion administrative locale. C’est alors que l’annonce du gouvernement approuvant un plan national de cybersécurité prévoyant un investissement de plus de 1,2 milliard tombe à point nommé.

L’édile, Isidre Pineda, est apparu hier, 4 mai 2022 pour demander au public toute la patience et la coopération possibles dans cette « regrettable et grave situation exceptionnelle » et a assuré que « tous les protocoles sont rigoureusement suivis pour défendre l’intégrité télématique de la mairie de Caldes de Montbui ». Le conseil municipal est toujours en train d’évaluer les effets de l’infection et affirme que le rétablissement des services ne sera pas immédiat et sera progressif. Parallèlement, l’acte criminel a été signalé aux Mossos d’Esquadra et à l’Agence catalane de cybersécurité.

Les institutions publiques basques ont été averties de la possibilité de recevoir une cyberattaque « de façon imminente ». La menace est là et, fin mars, le gouvernement espagnol a approuvé le plan national de cybersécurité, doté d’un budget de 1,2 milliard d’euros, soit 200 millions de plus que prévu initialement.

L’approbation de la loi sur la cybersécurité 5G était prévue par le plan de redressement, de transformation et de résilience pour le second semestre de l’année, mais le conflit russo-ukrainien a accéléré le processus et la directive a été entérinée par décret. Pour faire face au choc géopolitique, le gouvernement a approuvé le 29 mars 2022 le Plan national de réponse à l’impact de la guerre, qui s’articule autour de huit objectifs. Ils sont de :

  • La baisse du prix du gaz, de l’électricité et des carburants.
  • Soutenir les secteurs et entreprises les plus touchés et les groupes les plus vulnérables
  • Renforcer la stabilité des prix
  • Sécuriser les approvisionnements
  • Protéger la stabilité financière
  • Accélérer le déploiement du plan de relance
  • Améliorer l’efficacité énergétique
  • Renforcer la cybersécurité

Le plan mobilise jusqu’à 16 milliards d’euros d’aides directes, de réductions d’impôts et de mesures de liquidité, avec des actions choc jusqu’au 30 juin, ainsi que des mesures plus structurelles pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables, de l’autoconsommation et du stockage de l’énergie afin d’adapter le marché de l’électricité à un environnement de forte hausse du prix des technologies marginales.

Le gouvernement valide un plan national de cybersécurité prévoyant un investissement de plus de 1,2 milliard. (Crédits : Alberto Ortega/El Periodico)

Le Conseil des ministres a approuvé mardi 3 mai 2022 le Plan national de cybersécurité, qui sera finalement doté d’un investissement de plus de 1,2 milliard d’euros, contre un annoncé précédemment, comme l’a expliqué lors d’une conférence de presse la première vice-présidente et ministre de l’Économie, Nadia Calviño. Elle a souligné l’importance de la mise en œuvre de ce plan afin de pouvoir « répondre de manière appropriée à l’augmentation actuelle du risque géopolitique ». Ce nouveau programme comprend également 150 actions, dont la création du centre opérationnel de cybersécurité de l’administration générale de l’État, qui a été attribué en février à Indra et Telefónica.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “Cybersécurité: attaque et riposte en Espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.