dimanche, mars 3, 2024
Société

Le département des Alpes-Maritimes victime d’une cyberattaque

Tandis que la conférence de presse se tenait ce matin, jeudi 17 novembre 2022, le président du conseil départemental de Seine-et-Marne Jean-François Parigi affirmait n’avoir « aucune raison de payer cette rançon ». La somme demandée est de 10 millions de dollars. En fin de semaine dernière, c’est le département des Alpes-Maritimes qui annonçait avoir subi une cyberattaque. La collectivité avait pris la décision d’éviter une propagation bien plus grande et potentiellement dévastatrice en coupant les réseaux.

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 2022, le département des Alpes-Maritimes a fait l’objet d’une cyberattaque reconnaît l’administration le jeudi 10 novembre matin. Par précaution, l’accès aux réseaux avait été coupé. Une plainte a été déposée le même jour et une notification a été envoyée à la CNIL. Dès les premières heures, les services informatiques du Département en collaboration avec l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) et Orange Cyberdéfense s’attelaient à stopper la propagation du code malveillant.

« L’ensemble des missions et services publics de la collectivité restent opérationnels ainsi que le site Internet departement06.fr », assure l’entité. Le diagnostic est à ce jour toujours en cours. Le département ne souhaite pas communiquer à ce stade de l’enquête des tenants et aboutissants de cette attaque, sa nature, ni le vecteur utilisé.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *