La lingerie française attaquée

L’association d’opérateurs derrière le ransomware Conti affiche sur son site de fuites les preuves et fichiers de l’attaque menée contre l’un des fleurons de la lingerie « Made in France ». La marque Chantelle subit la même chose que le groupe Lise Charmel quelques mois auparavant. Novembre 2019 est désormais marqué au fer rouge chez le spécialiste lyonnais de la lingerie. Il avait conduit la compagnie en redressement judiciaire, qui est retiré de la période d’observation depuis le 30 septembre 2021.

Petit rappel des faits. Le groupe de lingerie haut de gamme Lise Charmel avait été placé en redressement judiciaire « par protection » après une infection par ransomware début novembre 2019 dont « l’entreprise ne s’est vraiment sortie qu’en janvier. Nous nous sommes retrouvés le 8 novembre au matin avec tous nos fichiers, toutes nos données, tous nos postes cryptés en France et à l’étranger. On a été en état de choc pendant plusieurs semaines. C’était terriblement violent », reconnaissait Olivier Piquet, le directeur général. Un Ransomware-as-a-Service, donc des codes malveillants avait chiffré les données de la firme, le but est d’extorquer de l’argent. « On veut rester discrets, mais notre parti pris a été de ne pas payer la rançon et de reconstruire. C’est pourquoi nous avons sollicité le tribunal de commerce ».

L’attaque semble avoir eu lieu dans la nuit du 3 au 4 décembre 2021 au vu de l’horodatage des données extorquées et diffusées sur le site de fuite. De nombreux documents affichent des dates antérieures à l’année en cours. (Crédits : capture d’écran)

Le Groupe Chantelle officie depuis 1876. Il existe et rayonne à travers nos 6 marques, Chantelle, Passionata, Chantal Thomass, Femilet, Livera et Darjeeling. Les achats de lingerie en France représenteraient près de 3,55 milliards d’euros par an, sur l’ensemble de l’année 2021 en France « les ventes de textile-habillement devraient croître de 5 % par rapport à 2020, mais se replier de 11 % par rapport à 2019 », estime l’IFM. Les opérateurs derrière Conti affichent des données sur le darkweb depuis la date du 22 décembre 2021. Le premier des répertoires, affiche 656,16 MB compressé, et 812 une fois décompressé avec pas moins de 638 fichiers, puis suivent 20 dossiers de 750 MB pour plus de 15 gigabytes.

Fidel Plume

Équilibriste des mots, j'aime à penser qu'il existe un trésor au pied de chaque arc-en-ciel. Un sourire éclaire la journée de la personne qui le reçoit. Elizabeth Goudge disait : « La gratitude va de pair avec l'humilité comme la santé avec l'équilibre. »

Une réflexion sur “La lingerie française attaquée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.