Le ransomware Quantum diffuse 1,3 TB de données de l’entreprise israélienne Beesense, spécialisée en sécurité intérieure et défense

Les opérateurs derrière le ransomware Quantum viennent de dévoiler le 4 août 2022 de très nombreuses informations sur l’entreprise Beesense située en Israël. Les publications révélées sont de nature personnelle, le CV, contrats de travail, contrats, scans de documents… d’ordre financier avec des documents de ventes, accords, rapports annuels, planification des dépenses, fiche de paie… mais également des tests, protocoles, logiciels, projets en cours, dessins d’équipement Bee3, Bee5 Compact & sophistiqué…

L’entreprise fondée en 1996 est spécialisée dans la conception de systèmes électroniques pour la sécurité aéroportuaire, surveillance tactique, sécuriser les infrastructures critiques, la surveillance tactique. Les appareils de haute technologie peuvent surveiller des frontières, trains, aéroports, sites militaires. Pour certain sont d’ores et déjà en fonctionnement. Pour preuve, les opérateurs ont procédé à plusieurs capture d’écran des opérateurs de tests à la volée. Différents protocoles de produits, de caméra, mais aussi d’étalonnage d’appareils de surveillance sont ainsi livrés.

Les données affichées dans le système de débogage permettent d’apprendre beaucoup sur la conception des programmes informatiques. À l’heure de l’IoT, où la reconnaissance vocale fait d’énormes avancées, des voix enregistrées sur vidéos sont accessibles sur le site de fuite. (Crédits : capture d’écran/Quantum)

Plusieurs photos prises, semble-t-il, à travers d’aéronef ou satellites, effectuées d’infrastructures aux États-Unis, France, Inde ou Pologne font la preuve de la technicité de leurs équipements. Des croquis d’appareils servant aux contrôles, des systèmes de surveillance à doubles capteurs FireFly 500, FireFly Mantis 3 Stand-off radar… tous composés d’électroniques. Un nombre incalculable d’informations sensibles sont désormais à la portée de tout un chacun.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “Le ransomware Quantum diffuse 1,3 TB de données de l’entreprise israélienne Beesense, spécialisée en sécurité intérieure et défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.