Cyberattaque chez DIM

Les usines en France sont les victimes collatérales des attaques informatiques. Celle de Massey Ferguson à Beauvais dans l’Oise, maintenant celle de Dim à Autun en Saône-et-Loire vint de placer ses salariés en chômage partiel, ce pour une durée indéterminée. D’après les informations, près de la moitié de l’effectif, qui compte 800 personnes, aurait été contrainte d’arrêter de travailler. Aujourd’hui 31 mai 2022, l’activité de l’usine Autunoise a considérablement ralentie.

Selon le Journal de Saône-et-Loire, Dim Brands international a été victime d’une cyberattaque le 24 mai 2022, sur les serveurs américains. « Depuis le milieu de la semaine dernière, DBI est confronté à un sérieux incident impactant notre réseau informatique », indiquait le service communication du groupe en ajoutant que « nous avons pris toutes les mesures nécessaires et travaillons activement pour rétablir nos services le plus rapidement possible. En conséquence de cet incident, une partie de nos effectifs a été mise en chômage partiel en attendant de pouvoir redémarrer notre activité. Notre réseau de boutiques continue de fonctionner normalement. »

Racheté par un fonds d’investissement américain, Regent LP, Dim abandonne le nom qui le rattachait à son précédent groupe, Hanesbrand. Depuis fin février ainsi, Hanes Europe Innerwear s’appellera désormais Dim Brands International (DBI). (Crédits : capture d’écran/DBI)

Le problème semble toutefois en passe d’être réglé indique France 3. « Une partie des salariés revient sur site cet après-midi », a affirmé DIM à travers son service de communication. Il semblerait que tous les services n’étaient pas encore opérationnels, comme la vente en ligne. « Nous sommes désolés de vous informer que nous devons suspendre momentanément l’expédition de nos commandes. Bien évidemment, tous vos autres points de vente DIM restent à votre disposition. À très vite, l’équipe ecommerce DIM », indique sur son bandeau la marque.

Elise Dardut

Épicurienne, je reste une jeune femme à l’aise dans son corps et dans sa tête. Je pense par moi-même, j’agis par moi-même, j’entends les conseils et n’écoute que mon intuition. « Le jour où l’homme aura la malice, la finesse et la subtilité de la femme, il sera le roi du monde… mais ce n’est pas pour demain », me chantait mon grand-père. Il m’a appris que « les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse. » (Coco Chanel) Depuis, je m’évertue, pour qui veut bien entendre et écouter, à distiller des graines ici et là, au gré du vent. Un proverbe indien explique que « si vous enseignez à un homme, vous enseignez à une personne. Si vous enseignez à une femme, vous enseignez à toute la famille » Il est temps d’inverser les rôles et admettre l’équité, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.