Cinq nouvelles entreprises françaises victimes du ransomware LockBit 3.0

La semaine précédente treize entités de l’hexagone se retrouvaient affichées sur le site de fuite du ransomware LockBit 3.0. Elles sont cinq à venir grossir la liste plus que nombreuse des victimes françaises d’une cyberattaque. Alors que des informations sur le jeu GTA6 viennent de fuiter à travers la planète, rien ne semble pouvoir arrêter la surenchère. D’ailleurs la société DSS est aussi identifiée. Elle fournirait, selon les opérateurs du ransomware, des armes au Kenya, à la Somalie, mais également la Russie et l’Ukraine.

LockBit revendique donc les attaques envers la société Conditionnement Emballage Service spécialisée comme son nom l’indique le conditionnement. Elle est basée à Saint-Laurent de Chamousset. Dans le même département, kaffeeberlin.com est également annoncé avec une deadline avant divulgation au 30 septembre 2022 à 21 h 23. Sans pour autant exfiltrer des preuves de la cyberattaque. Chose surprenante, les quatre entreprises sont comme D-securite.com et Medical69.com issues du département Rhône-Alpes, non loin de Lyon.

Les données pourraient être des fichiers clients, de bénéficiaires de prestations médicales mais également de établissement de spins et de santé. (Crédits : Capture d’écran/LockBit)

Les deux dernières possèdent un rapport direct avec la santé. Medical-69 assure la vente, location et service après-vente de matériel médical, confort et bien-être. Quand D-securite détient les marques Défibrillateur France et Qualit-Air. L’ultime révélée est une entreprise du bâtiment basée à Richelieu en Indre-et-Loire, Franckbeun.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “Cinq nouvelles entreprises françaises victimes du ransomware LockBit 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.