L’entreprise polonaise CHDE, et Edenfield en Australie voient leurs données exposées par le ransomware Vice Society

Le spécialiste dans la vente et distribution d’équipements médicaux, utilisés dans le traitement de l’hypertension et des maladies pulmonaires est victime du ransomware Vice Society. Plus de 17 GB de données sont en accès libre, factures, assurances, données clients… concernant CHDE. De considérables informations de santé, de photos, factures, des comportements détaillés des résidents d’un EHPAD australien Edenfield, sont ainsi documentées sur chaque résidente et résident.

Le ransomware Vice Society a encore frappé. C’est l’EHPAD Edenfield basé sur trois communes en Australie, Parafield Gardens, Port Augusta et Port Augusta West, qui voient d’innombrables données personnelles et médicales en accès libre. Les comportements, pathologies… des patients sont écrits dans leurs dossiers médicaux. Ils sont pensionnaires de ces établissements au vu de leurs diagnostics. Par la diffusion de l’ensemble des informations, c’est l’intimité de ces personnes dépendantes et âgées que les opérateurs, derrière le ransomware Vice Society, ont violées et diffusées.

Ainsi de nombreux rapports circonstanciés décrivent les déconvenues des aînés. Tant en désorientation, que des blessures psychologiques que physiques sont exposées. Les bilans médicaux intimes. Des archives des quatre dernières années sur les patients et le personnel. (Crédits : capture d’écran/Vice Society)

L’entreprise polonaise CHDE fabrique des appareils destinés à la lutte contre l’hypertension, les maladies pulmonaires, mais aussi des layettes bébés, des équipements de mesure de la température corporelle… De très nombreux documents tels des factures, données, licences d’exploitation, des coordonnées bancaires jusqu’au code Swift, des adresses de fournisseurs, une archive de plus de 17 GB de données compressées.

Des informations, pièces d’identité, certificats d’origine des produits issus de la République populaire de Chine, des renseignements confidentiels divulgués. (Crédits : capture d’écran/CHDE)

Les opérateurs des RaaS revendiquent les différentes attaques et ajoutent des commentaires : « Cette personne a été frivole avec vos données et maintenant toutes vos données seront dans Darkweb et les criminels les utiliseront pour leurs buts. »

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “L’entreprise polonaise CHDE, et Edenfield en Australie voient leurs données exposées par le ransomware Vice Society

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.