Le ransomware Vice Society publie des données de l’entreprise française Vygon sur le sol ibérique

Les opérateurs derrière le rançongiciel Vice Society viennent de publier des données de l’entreprise internationale Vygon. Elle conçoit, produit et commercialise des dispositifs médicaux. Comme l’explique le groupe, Vygon est une société familiale créée en 1962 et basée à Ecouen en Île-de-France. L’entreprise emploie 2 387 collaborateurs à travers le monde. En 2020, son chiffre d’affaires s’est élevé à 344 millions d’euros, dont 83 % à l’international. Les données exposées sont rédigées en espagnol.

De nombreuses données de clients, d’hôpitaux, de factures, de budgets sont ainsi exfiltrées. Des photos personnelles exposées. Des archives de conversations d’e-mails pour un total de 16 Go au format PST. Des photos personnelles, d’autres prises lors de réunions ou colloques. La porte d’entrée semble être les systèmes d’informations de la compagnie basée à Valence en Espagne.

De très nombreux documents de stratégie sont ainsi livrés, avec pléthores de détails permettant de pousser plus loin vers d’autres entités potentiellement les futures cibles des opérateurs malintentionnés. (Crédits : capture d’écran/Vice Society)

Un organigramme détaillé du directoire et des différentes directions. Une partie des fichiers exposés affiche un lien avec la tête dirigeante située à Ecouen. Pour l’instant, la succursale espagnole n’a pas communiqué sur cette fuite de données ni sa maison mère. Dernièrement le ransomware Ransom House est à l’origine de la diffusion de 2, 1 TB de données appartenant à huit communes italiennes.

Nombreux documents affichant la civilité des personnes à contacter en cas de factures… La compagnie contactée n’a pas encore donné suite. (Crédits : capture d’écran/Vice Society)

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

2 réflexions sur “Le ransomware Vice Society publie des données de l’entreprise française Vygon sur le sol ibérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.