mardi, mars 5, 2024
Société

Hyundai Motor France : un hacker dans le moteur

La succursale française Hyundai a alerté ses clients d’une intrusion non autorisée le 11 avril 2023. La branche hexagonale de la firme coréenne a fait l’objet d’une attaque informatique d’un tiers. Dans un courriel, l’entreprise se veut rassurante : « Dès que nous en avons pris connaissance, nous avons diligenté une enquête interne avec des experts en informatique et nos avocats qui ont d’ores et déjà pris les mesures techniques afin d’y remédier. » À ce stade de l’enquête, rien n’affirme, n’y infirme une fuite de données.

L’e-mail envoyé stipule qu’un tiers non autorisé a accédé à certaines données personnelles des clients. Ainsi potentiellement, des informations (prénoms, noms, dates de naissance, adresses e-mail, adresses postales, numéros de téléphone, numéros de client et numéros de châssis) sont compromises.

Le communiqué envoyé à chaque client préconise une attention particulière sur les tentatives possibles d’usurpation d’identité. Ils pourraient s’attendre à recevoir des SMS, courriels cachant des tentatives de smishing, phishing et autre. (Crédits : Capture d’écran)

L’enquête en cours, l’entreprise n’a pas encore commenté sur les possibles les origines de la cyberattaque. Zataz rappelle qu’en août 2022, la firme coréenne faisait les gros titres de la presse. Certains véhicules Hyundai et Kya pouvaient être volés à l’aide d’un câble USB. Les concours du nombre de vols s’affichaient par vidéo interposée sur les réseaux comme TikTok.

Aucune communication n’est affichée, ni sur le site officiel, ni sur le compte twitter de la marque. (Crédits : capture d’écran/Hyundai)

« À ce stade, rien n’indique que vos données personnelles ont été réutilisées à des fins frauduleuses. Toutefois, nous vous demandons de rester vigilant dès maintenant et dans les mois qui viennent aux communications que vous pourriez recevoir de la part de Hyundai Motor France ou d’une autre entité du groupe Hyundai Motor et qui vous paraîtraient suspectes », conclut le président Lionel French Keogh.

De son côté le group France Volkswagen, situé à Villers-Cotterêts dans l’Aisne, a subi, le mardi 11 avril 2023, un incident de sécurité relate L’Union. Le groupe ne souhaite pas parler de cyberattaque et indique qu’à sa « connaissance, aucune donnée de (ses) clients n’a été affectée ou volée ». Tandis que le ransomware Play a divulgué douze fichiers de 500 MB et un de 334 MB, soit 6,2 GB de renseignements compressés sur un concessionnaire BMW le 9 avril 2023, qui semble d’après les documents diffusés être basé en Normandie.

Romuald Pena

Journaliste et curieux de nature, j’aime les mots et ce qu’ils chantent aux oreilles qui les entendent. « La vérité, c’est qu’il n’y a pas de vérité », assurait Pablo Neruda. Ainsi j’apporte des faits, des faits, encore et toujours des faits, car : « Nous ne pouvons être condamnés à pire, à juger les autres, à être des juges. » (Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau)

Une réflexion sur “Hyundai Motor France : un hacker dans le moteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *